Comment augmenter la vitesse d’un moteur DC ? 

Le moteur DC (courant continu) fait partie du groupe Ward-Léonard qui varie sans aucune peine la vitesse de rotation. Cependant, pour augmenter la vitesse de ce moteur, certaines pratiques doivent être prises en compte. Découvrez tout sur l’augmentation de la vitesse d’un moteur DC à travers cet article.

Que savoir à propos du moteur DC ? 

Depuis un bon moment, l’on combine le moteur DC à un variateur de vitesse statique encore appelé variateur électronique. Avant tout, ce variateur est pratique, accessible à moindre prix et facile à entretenir. En plus, il a des performances considérables dans une plage de vitesse étendue sur une échelle d’environ 1 à 10 %. Quand un moteur DC a-t-il besoin d’inertie ?

Comment fonctionne le courant continu (DC) ? 

Au nombre des pièces qui composent la machine à courant continu, on peut ressortir :

  • L’inducteur ou le stator ;
  • L’induit encore appelé le rotor ;
  • Le collecteur et les balais. 

En effet, du moment où le bobinage d’un inducteur de moteur s’alimente en courant continu, il se produit le même phénomène qu’un moteur à aimant permanent. Autrement dit, cela produit un champ magnétique avec une direction Nord-Sud. 

Cependant, l’on place dans le champ magnétique une spire qui est capable de se mouvoir sur un axe de rotation. Aussi, les deux conducteurs instituant la spire sont respectivement reliés de façon électrique à un demi-collecteur. Outre cela, ces conducteurs sont alimentés en courant continu par le biais de deux balais frotteurs. 

Les conducteurs de l’induit qui sont positionnés sur les côtes de l’axe des balais sont soumis à des forces F identiques. Toutefois, le sens contraire de ces derniers engendre un couple de moteurs (rotation de l’induit). 

Une fois que le système balais-collecteurs est absent, la spire stoppe tout mouvement en position verticale sur une ligne neutre. Lors du passage de la ligne neutre, le sens du courant se fait commuter dans les deux conducteurs. 

Quelques astuces pour augmenter la vitesse de rotation d’un courant continu

Ce processus prend en compte plusieurs relations. Il s’agit entre autres de :

  • La relation entre Vitesse et force contre-électromotrice à flux invariable

La force contre-électromotrice est en étroite liaison avec la vitesse et l’excitation du moteur. Dans ce cas, à excitation invariable, la force contre-électromotrice E est en rapport avec la vitesse de rotation.

  • La relation entre couple et flux

Le couple moteur est en liaison avec le flux inducteur et le courant de l’induit. Dans ce contexte, plus le flux est réduit, plus le couple devient moindre.

  • La variation de la vitesse

La vitesse du moteur de deux manières différentes peut :

  • Augmenter dans un premier cas la force contre-électronique en maintenant haute la tension aux bornes de l’induit ;
  • Puis diminuer le flux de l’indicateur par un abaissement du courant d’excitation. 

Toutefois, il y a des machines qui travaillent en courant continu. Par ailleurs, ces dernières encore appelées Brushless ne contiennent pas de collecteurs tournants. Cela explique parfaitement l’existence des machines à moteur DC sans balais. En revanche, un système électronique de commande doit nécessairement garantir la commutation du courant dans les enroulements statoriques. 

En définitive, il est possible d’augmenter la vitesse du moteur DC. En revanche, pour y arriver, les différents aspects énumérés ci-dessus doivent être respectés. 

Tu pourrais aussi aimer

A propos de l'auteur: Jean-Louis

Ma Mission ? Une veille permanente sur les nouvelles technologies afin de vous partager les toutes dernières infos sur 5e Génération !