Logiciel de contrôle parental : description, coût et avantages

Tout le monde a accès à Internet. On peut y faire ce qu’on veut, quand on veut, comme on veut. Même les enfants y ont accès et peuvent partager toutes sortes de fichiers selon leur humeur. Avec les différentes images en ligne et les risques d’insécurité courants, il convient de prendre soin des plus fragiles. Les parents se chargent de protéger leurs enfants. Ils les mettent à l‘abri, parfois malgré eux, des contenus inappropriés. Pour réussir efficacement à jouer ce rôle de protecteur, ils emploient les logiciels de contrôle parental. Il est question d’outils de régulation des différents fichiers ou de la gamme de données exploitables par un enfant. Ce sont des aides logistiques pour laisser un peu de répit aux parents.

Logiciel de contrôle parental : description

Un logiciel de contrôle parental est une application qui permet aux adultes de mettre des bornes au territoire explorable par un enfant sur Internet.

Avec la hausse du niveau d’insécurité et le libertinage en vogue en ligne, il est difficile de surveiller le contenu des pages, des sites et des articles lus, vus et suivis par les enfants. Ainsi, ces derniers s’adonnent sans limites à leurs vices. Ils peuvent par exemple passer toute la journée sur les réseaux sociaux au grand dam de leurs leçons. Ils n’ont plus envie d’étudier. Tout en étant tout le temps en ligne, ils partagent sans le savoir leurs liens avec d’autres personnes. Ils vont jusqu’à livrer naïvement des informations personnelles, sur eux. Cela met en péril la sécurité de la famille.

En fait, il serait difficile de priver son enfant d’un téléphone Android, d’un iPhone ou d’une tablette. La technologie a tellement conquis les cœurs et y a pris une si grande place. Il est aujourd’hui indéniable que cela aide à faire tout plus facilement. Ceci étant, on ne peut empêcher les enfants d’en faire usage, ne serait-ce que pour jouer à un jeu vidéo. Mais, ces âmes fragiles et innocentes ne contrôlent pas toujours très bien leur opération sur Internet. C’est à ce titre que les concepteurs et développeurs ont initié un outil qui permet aux parents de veiller sur leurs progénitures.

C’est avant tout un logiciel que l’on installe soit sur un PC, une tablette, une console ou un téléphone. Cela permet au parent de mettre un embargo sur tout ce qui est interdit à l’enfant. Ainsi, on essaie de garder loin de lui des images et vidéos osées. Même au niveau des jeux vidéo, les filtres opèrent pour ne laisser aux enfants que les parties sans grand impact sur leur psychologie. Les parents réussissent par ce moyen à retirer des mains de leurs enfants le téléphone au besoin. Ils peuvent également les localiser lorsqu’ils disparaissent ou fuguent. Le GPS de leur téléphone facilite l’emploi de ces paramètres. Si vous êtes parent, sachez que vous pouvez dorénavant effectuer un contrôle parental sur Android.

Avec un logiciel de contrôle parental, il vous est même permis de bloquer certains contacts, de prendre le contrôle du téléphone, de suivre l’enfant partout où il est. Vous gardez un œil sur votre marmot. C’est déjà un pas vers la sécurisation du milieu de votre enfant, surtout s’il est accro à Internet. Quel que soit donc le type de téléphone que vous avez, le contrôle peut être fait facilement avec un tel logiciel. Vous pouvez mener à bien votre mission avec.

Comment fonctionne le logiciel de contrôle parental ?

Un logiciel de contrôle parental fonctionne comme un ensemble de restrictions à apporter à l’appareil employé par son enfant. Cela se réalise dans les paramètres. Même sur Play store, il est possible de mettre un frein à la progression de votre enfant. Tout commence par les appareils à disposition. Selon l’outil, l’on se retrouve en présence d’un fonctionnement différent. Il y a également la prise en compte de certaines grandes maisons de mise en ligne ou de navigation.

  • Les appareils portables: faire un contrôle parental à partir d’un iPhone est très simple. Vous n’avez qu’à aller dans « Général », et à vous orienter vers les « Réglages ». Le géant de l’électronique aux États-Unis d’Amérique, Apple, a déjà pensé à tout. Il suffit d’activer les « Restrictions », de ne laisser aucune marge de manœuvre à l’enfant. Pour ce faire, il faut insérer un mot de passe. Ainsi, que vous soyez avec un enfant futé ou pas, il ne pourra rien faire sans votre autorisation.

Sur les Android, le processus est similaire. La différence est qu’il faut veiller à ce que le processus s’enclenche dans les paramètres. Ce faisant, vous bloquez fermement à votre enfant le chemin vers les contenus nocifs pour lui. Il est vrai que les téléphones ont des menus différents. Mais, en général, il faut juste se rendre dans les « Paramètres ». Ensuite, il faut pousser plus loin, vers les « Paramètres avancés ». Ensuite, il faut mettre la main sur les « Comptes utilisateurs ». C’est en créant un « Compte utilisateur » contrôlable par un code PIN connu de vous seul que vous réussissez à exercer votre contrôle efficacement.

Avec les tablettes et les ordinateurs portables, c’est la version Windows qui compte. Avec des approches différentes, les systèmes d’exploitation développés intègrent des protecteurs performants. Ce sont des outils complets. Un tour dans « Préférences système » puis un clic sur contrôle parental, et le tour est joué. Vous mettez la main sur tout ce qui selon vous nuirait à votre enfant. Vous l’empêchez d’aller vers ces genres de contenus.

  • Les consoles de jeu: même sur les consoles de jeu comme les PlayStation, les Nintendo et autres appareils nouvelle génération, il y a des paramètres de contrôle parental. Ainsi, vous pouvez décider du temps à passer devant l’écran, après avoir réalisé le paramétrage et fait les réglages adéquats. L’enfant est même averti sur certaines consoles à quelques minutes de l’échéance. Il sait qu’il a fini sa partie quotidienne et qu’il doit se consacrer à autre chose. Le parent réussit ainsi à faire vivre son enfant dans la réalité et à lui imposer des limites.
  • Sur les grandes plateformes: Google intègre généralement une application de contrôle parental. Il suffit de se rendre dans les menus. C’est un outil incomplet, mais qui offre aux parents la possibilité de vérifier le contenu que leur enfant peut voir. C’est une ouverture par Play store qui y donne accès. Vous réussissez en paramétrant Play store à garder le monopole sur les achats à réaliser et les téléchargements possibles. Votre enfant ne peut donc pas télécharger des contenus que vous jugez scandaleux. Une fois dans les paramètres de Play store, vous devez activer le contrôle parental. Dès que c’est fait, vous avez l’opportunité de bloquer le téléchargement des contenus payants ainsi que d’autres contenus. Le vrai logiciel de contrôle parental au niveau de Google n’est pas encore disponible sur le marché.

À partir du moment où vous avez finalisé tout le paramétrage, peu importe l’outil, vos restrictions deviennent opérantes. Dans le meilleur des cas, vous pouvez cibler le blocage des contenus tendancieux ou scandaleux. C’est à vous d’éduquer votre enfant en le tenant dans le droit chemin. Vous devez déjà savoir à quoi il pourrait avoir accès. À part ce blocage des contenus, vous pouvez lui interdire l’accès à certains sites. Si c’est sur son appareil portable que cela a été intégré, il suffit de verrouiller les chansons, les films, les clips et les images mauvais pour lui.

Les avantages d’un logiciel de contrôle parental

Jouir d’un outil de ce genre, qu’il soit intégré à un appareil, à un logiciel ou qu’il soit indépendant, c’est profiter de nombreux avantages. Ces derniers tournent d’abord autour de l’économie réalisée et de l’éducation faite de votre progéniture.

Saines habitudes

Vous commencez à travers le contrôle parental à inculquer à votre enfant les bonnes habitudes. Il sait que vous ne voulez plus être après lui tout le temps. Il sait à quel moment s’arrêter. Il ne fait plus de publications hâtives et hasardeuses. Il prend le bon pli dès le départ. Dans un monde où le moindre délire fait le tour de la toile sans l’avis de l’acteur principal, votre enfant saura faire le bon choix. Il ne fera plus comme tout le monde. Il se peut qu’il ne soit plus aussi accro que les autres. C’est en fait un bénéfice autant pour vous que pour lui. Il apprend grâce à vous à être responsable sur les réseaux sociaux en particulier et sur Internet en général.

Responsabilité très tôt

Il apprend à tenir dans les normes. Vous l’habituez ainsi à accepter les règles. Il ne s’embarrasse plus dans les circonstances restrictives. Il acquiert à petits coups le sens des responsabilités. Il a discuté ensemble avec vous pour retenir les heures de jeux ou d’amusement. À présent, il les respecte naturellement. Votre influence sur lui demeure positive. Il sait prendre les initiatives. Dès que l’heure sonne, il débranche la console ou éteint la musique de son smartphone. Il est plus à l’écoute du monde autour de lui parce qu’il vit dans la réalité.

Bonne réputation

Tout le monde est actif aujourd’hui sur les réseaux sociaux. Au moindre nouvel élément, tout le monde se rue sur le fichier pour en découvrir le contenu. Il n’est plus question de choix réfléchi, de bonne mesure. Votre enfant grâce à vous a une bonne réputation sur les réseaux sociaux. Il faut rappeler que la plupart des institutions qui embauchent ont pris l’habitude de fouiller les historiques internet des futurs employés. Si votre enfant, depuis le bas-âge, prend de saines précautions, cela rejaillira sur sa carrière future. Les autres autour de lui le considèreront comme un modèle à suivre. Il pourrait influencer un plus grand nombre dans son entourage.

Sécurité garantie

C’est un enfant. Même s’il maitrise mieux que vous l’informatique ou l’électronique, il demeure un enfant. Sa vie en ligne demeure menacée à tout instant. Avec les restrictions activées, il ne saurait faire de dépenses sans votre autorisation. Ce qui veut dire que les escrocs, s’ils réussissent à le convaincre, n’auront pas accès à votre argent. En plus, toutes ses données personnelles restent cachées. Il ne peut pas communiquer avec des inconnus parce que vous ne le lui permettez pas. Votre surveillance étroite à distance vous permet de veiller sur lui. Il est en sécurité aussi bien dans la vraie vie que dans le monde virtuel.

Économie de temps

Avec un logiciel de contrôle parental, vous avez déjà fixé les bornes des promenades virtuelles de votre enfant. Il ne vous reste qu’à profiter du temps gagné pour vous occuper autrement. Entretemps, vous étiez obligé de venir lui souligner à tout moment qu’il devrait éteindre son téléphone. Vous aviez l’obligation de l’épier ou de le suivre. Vous étiez obligé de le marquer à la culotte pour éviter qu’il fasse des bêtises. En plus, dès qu’il sortait de la maison jusqu’à une heure tardive, vous devriez vous inquiéter. À présent, le logiciel vous permet de le localiser et de réglementer le temps passé sur Internet. Vous dirigez sa vie sans être tout le temps collé à lui. Les précieuses heures ou minutes que vous gagnez sont à vous.

De l’énergie en réserve

Crier tout le temps derrière son enfant pour l’obliger à éteindre son téléphone est un calvaire pour les parents au 21ème siècle. Ils sont obligés de crier durant toute la journée le nom de leur enfant sans réponse. Pendant ce temps, ce dernier emploie des kits oreillettes pour écouter de la musique. En plus, il n’est pas possible de vérifier ce qu’il écoute. Avec un contrôle parental gratuit ou payant, les parents respirent un peu. Ils ont maintenant la possibilité de prendre le contrôle de l’appareil à distance. Ainsi, peu importe où ils sont, les enfants gardent à l‘esprit qu’ils doivent rester un bout de temps dans la réalité.

Coût

Généralement, les logiciels de contrôle parental sont gratuits. En fait, il en existe qui sont directement intégrés à certains appareils. Ainsi, vous pourrez en trouver dans les paramètres du téléphone Android que vous offrez à votre enfant ou de la tablette entre ses mains. Cela dépend généralement du niveau de restrictions que vous comptez lui imposer.

Pour ce qui est des logiciels payants, il en existe une gamme variée. Les prix varient en fonction de la classe que vous choisissez et du nombre d’appareils que vous comptez mettre sous surveillance. En effet, ces logiciels sont des outils technologiques évolutifs. En pleine progression, ils offrent à l’utilisateur au fil du temps d’expérimentation une liste avec des options au choix. Les fournisseurs mettent parfois à la disposition du client l’alternative Premium de leur application. C’est un bonheur de pouvoir jouir d’un tel ouvrage. Mais, pour en profiter, il faudra s’abonner avec près de 50 euros par an pour les moins chers. Dans certains cas, vous pourriez être amené à dépenser 100 euros.

Quelques logiciels de contrôle parental

Les logiciels de contrôle parental regroupent un certain nombre de services, surtout ceux qui sont à installer. C’est dire que les outils non intégrés à un système de fonctionnement d’un appareil sont revus pour s’adapter à une large variété de situations.

Eset smart security

C’est avant tout un outil de protection d’appareil contre les menaces en ligne. Il intègre également une fonction de contrôle parental. Il s’agit d’un logiciel fonctionnant comme un antivirus avec des contrôles permanents des différentes transactions financières sur Internet. Il est adapté à l’analphabète numérique. Autrement dit, vous n’avez pas besoin de posséder de profondes connaissances de l’outil informatique pour l’exploiter. Cela suppose que vous pouvez en user pour bloquer facilement certains sites. En fait, il s’y trouve une option de liste noire pour des sites particuliers jugés nocifs. Pour en faire usage librement, il faut y souscrire après le délai d’expérimentation de 30 jours.

Spyzie

Spyzie, c’est l’outil de choix pour surveiller les appareils mobiles. Si vous voulez avoir accès à l’historique Internet du téléphone de votre enfant, il vous suffit de souscrire à un abonnement premium. À partir de cet instant, vous avez toutes les informations sur les sites fréquentés par votre rejeton. Lorsque les heures de travail ne correspondent pas aux heures d’écoles, vos enfants se retrouvent souvent seuls à la maison. Ils passent alors des heures sur les appareils sans surveillance. Pour éviter cet état de choses, vous pouvez décider du temps d’activité de leurs appareils durant la journée. Vous pourrez orienter vos bouts de choux vers des sites qui leur feront du bien.  

Tu pourrais aussi aimer

Jean-Louis

A propos de l'auteur: Jean-Louis

Ma Mission ? Une veille permanente sur les nouvelles technologies afin de vous partager les toutes dernières infos sur 5e Génération !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *