Pourquoi choisir une vidéosurveillance analogique ?

Il existe 2 grands types d’installations dans le monde de la vidéosurveillance. Les systèmes analogiques nécessitant un raccordement coaxial, et les systèmes IP (Internet Protocol) nécessitant un raccordement Ethernet. Bien que les premiers systèmes soient toujours très présents et utilisés pour la protection des espaces en France, ils sont peu à peu remplacés par des caméras IP. Pourtant, les progrès de la technologie font que la vidéosurveillance par liaison coaxiale offre une qualité d’image remarquablement nette. Alors, le fait que le système analogique par câblage coaxial soit ancien ne signifie pas qu’il n’est plus efficace ou qu’il ne fait plus l’objet d’innovations. Voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez opter pour la vidéosurveillance analogique.

La vidéosurveillance analogique, une technologie plus accessible

La vidéosurveillance analogique reste pour l’heure la plus répandue dans les entreprises, les commerces et les habitations privées.

Sa prédominance sur le marché présente des atouts importants, à savoir :

  • la disponibilité d’une offre variée de caméras analogiques (tailles, formes, applications) ;
  • l’accessibilité de ces types de caméras en matière de prix.

Un fonctionnement assez simple

En ce qui concerne le mode de fonctionnement des caméras analogiques, il est en fait assez simple. Son objectif capture une image et la distribue en continu à travers le câble coaxial sous la forme d’un message analogique. Il n’existe aucun temps mort entre le moment où l’image est captée et le moment où elle est retransmise.

En clair, une caméra analogique est capable d’être directement reliée à un moniteur pour une visualisation en direct. Les plus vieilles caméras analogiques disposent d’une résolution qui est exprimée en lignes TV, soit le nombre de lignes qui peuvent être affichées. À titre d’exemple, une caméra dont la résolution est de 480 LTV sera qualifiée de caméra classique.

Cependant, la résolution des caméras analogiques ne pouvait pas excéder un certain seuil (généralement de 1000LTV). Pour pallier ce problème, les fabricants de systèmes de vidéosurveillance ont mis au point des technologies novatrices permettant de concevoir des caméras analogiques en Full HD, voire en 4 K.

L’existence d’un protocole « HDCVI/CVI » pour une analogique en « full HD »

Comme souligné ci-dessus, les fabricants de systèmes de vidéosurveillance consciencieux de l’omniprésence des caméras analogiques sur le marché mondial ont mis au point une technologie en mesure d’atteindre des résolutions très élevées. 

Normalement, il est possible d’atteindre ces résolutions qu’en remplaçant les caméras et le raccordement. C’est l’exemple de nombreuses entreprises qui ont développé le protocole « HDCVI » permettant de bénéficier des caméras « full HD » tout en utilisant le câblage coaxial.

Néanmoins, avec ces technologies, il vous faudra, en complément des caméras, un enregistreur (DVR) afin de pouvoir convertir le flux de la caméra à sa résolution maximale.

Le passage facile de l’analogique au numérique

caméra de vidéosurveillance analogique
L’autre atout du système de vidéosurveillance analogique, c’est qu’il n’est pas forcément nécessaire de remplacer tout votre équipement lorsque vous souhaitez passer au numérique.

Pour tirer profit des avantages du numérique, il vous suffit d’utiliser une carte TV (à loger dans votre ordinateur) ou un enregistreur vidéo numérique (DVR) capable de transformer le signal analogique en signal numérique. Vous pouvez ainsi stocker les images numérisées sur un serveur central.

Avec les DVR, il est facile de monter un système de vidéosurveillance hybride associant des caméras analogiques à des caméras numériques par le moyen d’un réseau unique.

Un prix plus abordable

prix abordable
Il s’agit ici d’un des critères les plus significatifs : le prix des caméras de vidéosurveillance de type analogique est beaucoup moins élevé comparé à celui des caméras numériques. Les résolutions d’image des caméras analogiques étant plus qu’acceptables, il est désormais possible de se doter d’un système multicaméras sans devoir y mettre un très grand prix.

Une installation sur de plus grandes distances

Un autre avantage de la vidéosurveillance connectée à l’aide d’un câblage coaxial est la distance de transmission qu’elle permet d’atteindre. En effet, il est bien possible de transmettre des images sur des centaines de mètres, sans qu’aucune perte de qualité d’image ne se produise. Par exemple, on peut placer son enregistreur dans une pièce sécurisée et connecter une caméra à l’extérieur de sa propriété, à 300 mètres de distance.

En plus de tout cela, l‘installation reste facile, nécessitant peu de connaissances techniques. Il en est de même pour la maintenance.

Tu pourrais aussi aimer

A propos de l'auteur: Jean-Louis

Ma Mission ? Une veille permanente sur les nouvelles technologies afin de vous partager les toutes dernières infos sur 5e Génération !